Qu’est-ce que la repousse paradoxale après une épilation laser ?

L’épilation laser est une technique très efficace, qui permet de se débarrasser durablement des poils sur n’importe quelle zone du corps. Depuis quelques années, sa démocratisation attire un nombre croissant de patients.

Dans certains cas, l’épilation au laser peut entraîner ce que l’on appelle une repousse paradoxale. Ce phénomène se caractérise par l’apparition de poils fins et longs à proximité de la zone traitée. Heureusement, cette repousse peut être évitée et traitée par plusieurs moyens.

Qu’est-ce que la repousse paradoxale après une épilation laser ? | Dr Martin-Chico | Bordeaux

En quoi consiste l’épilation laser pour se débarrasser des ses poils ?

L’épilation laser se présente comme une alternative efficace et durable aux méthodes d’épilation traditionnelles comme la cire, le rasoir ou l’épilateur. Contrairement à ces procédés, qui se contentent d’arracher le poil, le laser élimine le poil à sa racine, en visant directement le bulbe. Ainsi, on obtient une épilation durable : la peau reste lisse et sans poils pendant quelques années.

C’est la mélanine, le pigment responsable de la couleur brune des poils, qui permet au laser de détruire le poil à la racine. En effet, la mélanine capte la longueur d’onde du laser et la transforme en chaleur sur toute la longueur du poil, jusqu’au bulbe pileux.

Toutes les zones du corps et du visage peuvent être épilées : lèvre supérieure, dos et torse, aisselles, maillot, jambes…Pratique et efficace, l’épilation laser attire de plus en plus d’hommes et de femmes, que ce soit pour des raisons esthétiques, intimes ou encore professionnelles.

Qu’est-ce que la repousse paradoxale après une épilation laser ?

La repousse paradoxale est un phénomène courant mais assez peu connu, qui correspond à l’apparition de poils fins et longs sur une zone proche de la zone épilée, peu après une séance de laser. Des poils noirs peuvent apparaître sur une zone où ne se trouvait qu’un fin duvet, ce qui suscite une inquiétude légitime de la part du patient.
Il faut savoir que la repousse paradoxale n’est pas le propre de l’épilation laser. Elle peut aussi survenir après une épilation à la cire, à l’épilateur, ou encore à la lumière pulsée, qui est une autre technique de médecine esthétique.

Quels sont les facteurs d’une repousse paradoxale des poils

Le plus souvent, la repousse paradoxale est liée à une négligence des précautions d’usage liées à l’épilation laser : notamment l’interdiction d’exposition au soleil, l’arrêt des traitements photosensibilisants, ou le rasage de la zone 24h avant la séance. Tous ces éléments vous seront rappelés par le praticien en amont du traitement.

La zone traitée est également un facteur de risque en soi : chez la femme, le haut des cuisses, la ligne du nombril, la face interne des cuisses et le menton font partie des zones les plus exposées. Chez l’homme, cela concerne surtout le haut du dos et les épaules.

Parmi les autres facteurs, il faut aussi prendre en compte d’éventuels déséquilibres hormonaux, des poils excessivement fins, le fait d’avoir la peau mate, ou encore la présence de ce que l’on appelle un poil sentinelle, c’est-à-dire un poil isolé au milieu d’une zone duveteuse.

Quel traitement pour la repousse paradoxale des poils ?

La repousse paradoxale peut être traitée au laser, pour retrouver une peau lisse et sans poils, de manière durable. Pour que cette nouvelle élimination fonctionne, il convient d’être très rigoureux sur le respect des précautions d’usage, notamment l’interdiction d’exposition au soleil.

Plusieurs séances sont nécessaires pour éliminer la repousse, en moyenne 4 séances espacées de quelques semaines. Les patients à la peau mate ou foncée sont généralement traités avec un laser spécifique.

D’autres articles

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(0)